dadis_konateLe Président Dadis arrive, panique à bord !

Selon nos informations recoupées du côté du Burkina Faso dans les colonnes du très célèbre site www.faso.net, le président guinéen, le Capitaine Moussa Camara, qui dès sa descente d’avion dans les prochaines heures à Conakry devrait être élevé au grade supérieur…, est effectivement arrivé mardi, 12 janvier vers 22h30 à l’aéroport international de Ouagadougou. Sur le tarmac, le chef suprême des armées guinéennes a été, d’après le site www.faso.net, a été accueilli par le ministre burkinabè des Affaires étrangères et des hauts cadres de la présidence, collaborateurs directs du président Blaise Compaoré.

Selon nos sources, le percutant capitaine est dans le pays des hommes intègres pour remercier le président burkinabè pour son apport sans faille lors de son évacuation et son séjour sanitaire au Maroc.

Dans les jours qui suivent que dire dans les prochaines heures, le chef de l’Etat guinéen prendra la route de Conakry où le CNDD, le gouvernement et le peuple de Guinée préparent un accueil grandiose.

Depuis l’annonce de cette bonne nouvelle, la panique s’est installée dans les cœurs des apatrides et des ennemis de la Guinée. Ils ne savent pas que faire ou que dire. A Paris, le Quai d’Orsay ou trône le ministre Bernard Kouchner n’a fait aucun commentaire. Selon un compatriote joint à Paris ce matin, si la plupart des Guinéens de l’Hexagone a accueilli avec joie cette grosse nouvelle, d’autres par contre, n’ont pas voulu faire des commentaires. Quoi de plus normal !

En tout cas au QG du CNDD, la fête a déjà commencé et les soldats attendent l’arrivée du chef suprême des armées pour célébrer le ‘’réveillon’’.

En définitive, cette apparition du chef de l’Etat porte un cinglant démenti aux gazouillements des oiseaux de mauvais augures qui, de Paris, avaient prononcé mort le patriote capitaine. Il n’en est pas moins pour les thuriféraires et autres assoiffés du pouvoir de Conakry qui planaient une rupture avec l’époque Dadis. Ah les grands secrets d’Etat sont toujours jalousement gardés!

Hommage au jeune roi du Maroc et aux médecins marocains qui ont sauvé la vie du président patriote guinéen évitant ainsi à notre pays des lendemains qui désenchantent. Bravo au Lieutenant Colonel Moussa Tiégboro Camara, ministre anti-drogue, qui a édifié le peuple de Guinée au cours de sa dernière conférence de presse à Conakry.

Saliou Coumbassa

Source : Guineemoderne