livre_HabaDieu «donnés la Liberté aux peuples d'Afrique en fertilisant ses terres, en concordants la Paix, en diversifiant ses populations, en inspirant de Vertus, de talents et de lumières SES familles; en multipliant le Zèle du devoir et le respect des Aïeux; Et en bénissant ses mœurs avec La Liberté et la Dignité de l'être humain. Ces qualités ÉTAIENT Propres à l'Afrique Jusqu'aux années de colonisation européenne.

Pendentif La colonisation L'Europe Avait mis sur pied deux concepts pour l'Afrique exploiteur. Le premier ministre était là notion de doctrine justifiant et légitimer l'occupation des territoires africains par les européens Une politique à travers la domination et Une exploitation économique. Verser justifiant l'Européenne d'occupation, les colons camouflèrent ce système d'esclavage en parlant de la civilisation des peuples indigènes africains. Ils camouflèrent aussi ce système d'esclavage En parlant de protectorat européen.

Les plus ÉTAIENT Leurs actes contraires à la civilisation des peuples indigènes africains et contraires du protectorat européen. S'agissait il de Soumettre les peuples indigènes en deux étapes. Premièrement, les colons recrutèrent des missionnaires chrétiens en les chargeant d'admiration Enseigner et révérence pour les valeurs des occupants et en instillant de dénigrer Leur Leurs des (c'est-à-dire denigrer les cultures africaines). Deuxièmement, les occupants Les Européens, versez Leur mission Poursuivre avec efficacité, employèrent Différentes techniques pour Soumettre les africains à Leurs caprices: les expropriations, le travail forcé, la balkanisation des groupes ethniques, la marginalisation, l'émasculation et l'aliénation du pouvoir politique , la cruauté, l'insécurité, l'intimidation et l'humiliation. Le deuxième concept Était préconisant un système politique coloniale La Mise en valeur et l'exploitation des pays africains Dans L'Intérêt supérieur des pays européens.

Pour valoriser et Exploiter les pays africains au profit des Pays Occidentaux, Fallait il partager l'Afrique Entre les paie Colonisateurs. A cet effet La Conférence de Berlin eut lieu le samedi 15 novembre 1884. Y participent les Représentants des puissances Directement concernées par le Congo: l'Allemagne, l'Angleterre, la France et le Portugal. Participent aussi la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne et les États-Unis, Ainsi que, pour la forme, l'Autriche-Hongrie, la Suède le Danemark, l'Italie, la Russie et la Turquie, au total Soit 14 Etats.

Comme nous voyons, les États-Unis avaient participe à la conférence de Berlin, mais ce pays N'a accepté de un colonisateur paie africain. Oui, les Etats-Unis d'Amérique, ce que bien paye Avait participe à la conférence de Berlin, N'a jamais colonisé un pays africain.

N'est pas un sujet Qui Doit permettre aux pays africains de Collaborer avec Le Pays des hommes libres? Une mise au point, c'est cette conférence pendentif que la France, à travers son ambassadeur, observateur FUT que cela reviendrait à un partage de l'Afrique, Ce qui N'EST PAS L'Objet de la conférence.

Aujourd'hui, la France se sert de ses Politiciens ralentisseur pour l'Afrique.

Donc, l'Afrique Doit savoir que l'idée de partager l'Afrique française inspiration Était Une raison pour Laquelle elle colonisa 21 pays africains. Donc l'Afrique Doit faire très attention avec les Politiciens français. Ainsi:

  • La France, avant la Conférence de Brazzaville en 1944, date à Laquelle les européens évoquèrent l'idée de faire Bénéficier plus de pouvoir aux indigènes, Avait Pour ces colonies Différents pays africains: l'Algérie (jusqu'en 1962), le Bénin ( jusqu'en 1975), le Burkina Faso (jusqu'en 1960), Une partie du Cameroun (jusqu'en 1960), la République Centrafricaine (jusqu'en 1960), le Tchad (jusqu'en 1960), les Comores (jusqu 'en 1975), La République du Congo (jusqu'en 1960), La Côte d'Ivoire (jusqu'en 1960), le Djibouti (jusqu'en 1977), le Gabon (jusqu'en 1960), la République de Guinée (jusqu'en 1958), le Madagascar (jusqu'en 1960), le Mali (jusqu'en 1960), la Mauritanie (jusqu'en 1960), le Maroc (jusqu'en 1956), le Niger (jusqu'en 1960 ), le Sénégal (jusqu'en 1960), le Togo (jusqu'en 1960), et la Tunisie (jusqu'en 1960)
  • La Grande Bretagne Avait Pour ces différentes colonies paie africains: Botswana (jusqu'en 1966), Une partie du Cameroun (jusqu'en 1960), Egypte (jusqu'en 1922), Gambie (jusqu'en 1965), Ghana (jusqu ' en 1957), Kenya (jusqu'en 1963), Lesotho (jusqu'en 1966), Malawi (jusqu'en 1964), Nigéria (jusqu'en 1960), Seychelles (jusqu'en 1976), Sierra Leone (jusqu'en 1961), Somalie (jusqu'en 1960), Afrique du Sud (jusqu'en 1961), Soudan (jusqu'en 1956), Swaziland (jusqu'en 1968), Tanzanie (jusqu'en 1964), Ouganda (jusqu'en 1962), Zambie (jusqu'en 1964) et Zimbabwe (jusqu'en 1980), l'Erythrée (jusqu'en 1952)
  • Avait Le Portugal Pour ces différentes colonies paie africains: l'Angola (jusqu'en 1975), Cap-Vert (jusqu'en 1975), Mozambique (jusqu'en 1975),  Sao Tomé et Principe (jusqu'en 1975).
  • Le Avait Belgique colonies pour le Burundi (jusqu'en 1962), République Démocratique du Congo (jusqu'en 1960), et le Rwanda (jusqu'en 1962)
  • Avait L'Espagne pour les colonies la Guinée-Equatoriale (jusqu'en 1968), au Sahara occidental (jusqu'en 1976)
  • Italie Avait colonies pour l'Erythrée (jusqu'en 1941), Libye (jusqu'en 1951)
  • L'Avait Allemagne colonies pour la Namibie.

En un mot, l'Afrique Avait Été CES pillée par impérialistes européens Jusqu'à Diviser Les Africains races en races supérieures et inférieures, «Il Faut dire ouvertement que les races supérieures un droit Ont vis-à-vis des races inférieures. Je répète Qu'il ya pour les races supérieures un droit, Parce Qu'il ya un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». Se serviteur des races supérieures et des techniciens européens de terreurs, CES moyens-ci sont mis en place pour Causer le retard des pays africains:

  • Il ne faut pas Encourager l 'alphabétisation, un des éléments indispensables pour QU'UNE Société Puisse S'engager dans le Développement: 2 / 3 des femmes alphabétisées N'ONT PAS ETE Dans les campagnes; Une moitié des enfants ne va pas à l'école;
  • Il faut tout faire pour limiteur Les échanges mondiaux en Afrique Qui représente que 2%;
  • Il faut tout faire pour Qu'un quart des habitants de l'Afrique au Sud du Sahara ait un statut d'esclave.
  • Il faut tout faire pour que les méchants élites africains, Que les races supérieures, font Promouvoir le retard de l'Afrique en transférant les capitaux Destinés au Développement de l'Afrique Dans les banques occidentales.
  • Il Faut se Servir des élites africains pour permettre aux Européens d'ingérer Dans la Politique africaine en imposant Une démocratisation qui n'a jamais Été préparée. Cela Dans le chaos provoqué une le de Nombreux paie.
  • Il faut pas tout faire à travers les techniques de la colonisation et la néo-colonisation pour jouer rôle de l'ONU Autre, Celui de subordonner l'Afrique aux compagnies mafias et européens.
Que Devons nous faire? 
Les peuples africains d'identifiant des Patriotes Parmi les LEURS, et Ces derniers DOIVENT Mettre Priorité pour l'alphabétisation.
«L'Asie un corps d'investigateurs Dans l'alphabétisation de la population d'Une Qui croissait plus vite que la population africaine. La base du développement, de la création de la richesse de longue durée, N'est ce pas l'or ». 
Oui, la matière grise, fontaine de la compétence reste et demeure la première Priorité.
 Aujourd'hui, l'Afrique NE PEUT pas Échapper à la mondialisation, bien que celle-ci fonctionne avant tout pour les Intérêts de Ceux qui dominante Le Monde. 
Mais Nous pouvons vous et faire mieux si nous sommes prêts pour Changer les mentalités des races supérieures et races inferieures Pourrons. 
Devons nous nec plus Accepteur que les Européens, Qui sont les causes primordiales du retard de l'Afrique, nous disent comment gouverner Devons nous l'Afrique, un commentaire Devons nous nous
habiller, ou comment vivre Devons nous. 
Dans mon livre Education, Democracy & Leadership, j'ai Stratégies des Elaboré pour Développer l'Afrique. 
Je pense que si les pays africains apprennent l'anglais, la France nous laissera tranquille.
Que Dieu bénisse l'Afrique pour ce changement. Amen.
 Par Joseph Haba
De doctorat de l'apprenant en administration des affaires
Auteur du livre Education, Democracy & Leadership