BLa Guinée traverse une très grave crise d'identité.

L'Ethnocentrisme s'y est installé d'une façon très inquiétante et dangereuse pour la cohésion nationale. N'est pas dénoncer le mal ne guérira pas le malade .

Dans mon l'article précédent, j'ai essayé de mettre le doigt sur la plaie afin d'alerter et d'éveiller les Consciences . Le posting que vous avez lu n'est qu'une ébauche .

Personne ne peut décrire  dans toute son ampleur le chaos qui guette notre Société , si nos Consciences  ne se réveillent pas maintenant  pour  dire Non à la division ethnique..

Malheureusement devant la gravité des propos écrits et des faits dénoncés , les enfants s'amusent toujours à la lumière d'une lampe éteinte . Ils pensent tout savoir et pouvoir.

J'ai lu des réactions, presque toutes les réactions .Mais jusqu'ici à part des insultes et déformations de caractère, je n'ai jusqu'à présent pas vu un démenti à mon posting.

Il serait intéressant de lire quelque part que les faits reportés sont faux avec preuves.

Tel n'est pas le cas jusqu'à présent . Ce qui me donne toutes les raisons de croire que les faits dénoncés sont vrais. Personne ne dit que l'ethnocentrisme que je dénonce n'existe pas. Dans tous les cas je n'écris pas pour faire plaisir ni à un homme, ni à Parti Politique et  encore moins  à un groupe ethnique. Je dénonce ce que je crois être le mal de notre pays avec pour objectif d'apporter les remèdes.

L'objectif étant  de résoudre les graves problèmes de notre Société , après le frou-frou des petites plumes quelles solutions ?

Je ne peux pas prétendre avoir la solution . Je ne pense pas non plus connaître  toutes les raisons de notre crise  . Mais il  est évident que  la mauvaise gouvernance  a engendré un problème ethnocentrique dont la solution échappe aujourd'hui au pouvoir politique .

Et l'Impunité depuis le coup d'État de 1984 est la cérise sur ce gâteau empoisonné .

Le problème est politique et la solution ne peut être que politique .

Malheureusement, la classe politique nous fait défaut par manque de Leadership. .

Dans tous les pays qui aspirent à la Démocratie , on se sert des élections libres ,transparentes et ouvertes à tous les citoyens pour résoudre l'essentiel des crises sociales et politiques . Sauf en Guinée où les Partis Politiques  ne veulent pas aller aux Elections ,parce qu'ils sont tous nés dans l'ethnocentrisme ou s'en servent tous  pour conditionner leur existence . Au delà de leur groupe ethnique  réciproque ,ils ne sont rien .

Ils ne véhiculent aucune idéologie et n'ont aucun programme politique . Malgré la présence des radios privées dont certaines  sont entièrement acquises à leurs causes ,leur champ d'action n'excède pas le Km36.  Ils confondent le Palais du Peuple au Peuple de Guinée . Par peur de perdre les Elections au profit de l'un d'entre eux , ils préfèrent le Statut Quo pour préserver l'honneur de leur groupe ethnique .Si bien qu'il est impossible de reunir les Partis Politiques de l'opposition autour de deux ou trois candidats .

Il existe plus de 90 Partis Politiques sur un territoire aussi petit que l'Orégon .

90 Partis politiques pour un territoire de 46 mille km2 et une population estimée à 11 millions d'habitants comme l'Ile de France . Et c'est pas fini. Les Partis Politiques naissent tous les jours. Seul Dieu connait le nombre exact et le motif  des fondateurs.

.L'Objectif d'un Parti Politique est la prise du Pouvoir . Imaginez-vous plus de 90 Partis qui courent après un seul fauteuil. Ne possédant aucun programme et ne reposant sur aucune idéologie, chaque Parti Politique compte sur sa tribu pour faire la différence . C'est la chose qui crée la haine entre les différentes couches ethniques.

Et la seule solution est l'organisation des élections Libres et Transparentes .

Mais les Partis Politiques n'en veulent pas . Pourquoi ?

Nous ne parlerons pas de tous les 90 et plus Partis Politiques . Mais uniquement des "petits leaders ",  qui font la pluie à Conakry. Ils ne connaissent pas le beau temps .

Alpha Conde : Pour aller aux élections , le Pouvoir militaire et l'opinion publique national souhaitent doter le pays d'une Constitution et la révision du Code électoral entre autres .

La limite d'âge qui risque de revenir dans ces conditions mettra fin aux rêves du Président du RPG.

Sydia Toure : Malgré sa sérénité affichée, le Président de l'UFR est coincé entre la peur des élections, parce qu'il na pas de militants et la peur des Audits  qui risquent de mettre fin à ses ambitions politiques. .Il fut le Premier qui a piloté les privatisations. il y a aussi le Club de la Minière qui est devenue sa résidence et son immeuble site de l'ancien libraport.

Aller aux élections dans ces conditions après une enquête de moralité ???

Bah Ousmane : Je ne sais pas si le leader de l'UPR veut aller aux élections ou pas. Mais je peux affirmer qu'il ne voudrait pas aller aux Elections avant la fin des Audits . Lui et ses supporteurs comptent sur ces opérations pour se débarrasser  de Cellou Dalein . S'il souhaite aller aux Élections, il n'est pas du pressé ;en tout cas pas avant les Audits.

Jean Marie : Mr. Jean Marie Dore ne veut pas aller aux élections simplement parce l'UPG son Parti n'existe plus  nulle part en Guinée. Il se bat pour un Gouvernement d'Union Nationale. Son rêve s'est brisé depuis les Communales organisées par Kiridi Bangoura .

Des élections bâclées certes, mais qui ont donné l'occasion à tous les Partis Politique de l'époque de mesurer leur popularité .

Pour JMD, la sentence fut sans appel « Pas Présidentiable ». Et il a comprit.

Cellou Dalein et Mamadou Sylla : La seule raison qui maintient Cellou Dalein et Mamadou Sylla dans la course est la peur d'aller en prison. Ils sont les seuls Grands candidats potentiels qui ont le plus à craindre des Audits. Les conditions d'instabilité politiques que nous vivons en ce moment n'arrangent qu'eux. Ni  Paix ni Guerre. Pour ces deux personnages le spectre de la prison plane plus que le fauteuil présidentiel.

Une partie de notre problème est que ce sont  ces personnages hétéroclites qui forment l'ossature et l'âme des forces vives .On se demande à quoi ils sont réellement opposés.

Ils empêchent les nouveaux Partis de s'implanter par des distractions tous azimuts bien calculés .Ils passent toute leur vie à manipuler l'opinion publique national à 75% analphabètes. Et l'Impérialisme international en profite pour défendre ses intérêts depuis l'imminence de la révision des contrats miniers et industriels.

Malheureusement de manipulations en manipulations, nous avons abouti à la tragédie du 28 Septembre 2009 .

Que l'Âme de ceux qui sont tombés repose en Paix !

La  Solution en mon avis est le renouvellement systématique de la Classe Politique actuelle, qui n'a ni idéologie ni programme de Gouvernement .

UN NOUVEAU DÉPART EST IMPÉRATIF. .

POUR CELA IL FAUT UNE CHARTE DE LA TRANSITION.

- Fixer une date limite de la Transition,

- Réviser la Constitution,

- Réviser le Statut des Partis Politiques,

- Réviser le Code Électoral ,

- Poursuivre les Audits,

Définir les Pouvoirs Politiques des Organes chargés de piloter la Transition par rapport au Pouvoir en place. etc ...

Cette charte déjà  a été élaborée à Conakry , par des amis .

Mais cela n'empêche personne de participer à ce débat car nous sommes tous à la recherche d'une ou des solutions aux problèmes de notre pays .

Ben Daouda Toure .

Aframglobal@aol.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

PS : J'avais oublié de vous informer : Ben Daouda Toure est de retour