beac2e52bbLa Bombe Atomique Francaise Pour Exploser La Guinee

Auteur : Joseph Haba

Dernier Appel au Patriotisme en Afrique Contre la Propagande Mediatique Pour Piller l’Afrique Oh ! Afrique, mon Afrique ! L’Afrique des fiers guerriers comme Samory Toure, Alpha Yaya Diallo, Zebela Tokpa Pivi, et tant d’autres qui ont résisté à la domination coloniale française en Guinée.Oh, peuple d’Afrique, as-tu oublié le passé historique de tes héros qui n’avaient des lances, couteaux, sabres pour résister les assassins et voleurs français

Pourquoi aujourd’hui, nous, en tant que intellectuels, nous n’arrivons pas à mobilier la population guineenne pour resister les propagandes des francais ? Voici l’echec de la nouvelle generation africaine : « L'Union européenne réclame des poursuites judiciaires contre Dadis Camara. »Pendant l’Union europeenne reclame des poursuites judiciaires contre un president africain, la CEDEAO, la marionette manipulée et financée par l’occident, est incapable de prendre des decisions.  Pour moi, je demande que le CNDD puisse tout faire pour resister l’imperialisme francais.Oh, people d’Afrique, peuple du monde ! Ne voyez-vous pas que la population française soutient la France dans toutes les atrocités et les pillages que la France continue de faire depuis l’ere des indépendances africaines ?  Nous rendons hommage au Président Sénégalais, Maitre Wade pour son courage et son patriotisme.  Que Dieu multiplie des Maitre Wade en Afrique.Peuple d’Afrique voici les causes pour lesquelles tu dois résister et mettre hors de nuire la France.Premièrement, depuis avant la periode de la colonisation, les europeens ont decidé de te partager sans ton avis : « Aucun État africain n’a été invité à la conférence de Berlin. » A cause de ces decision, les heros africains avaient resisté : «Les décisions prises se heurtent à une résistance lors de leur application partout où la situation le permet.

Les Français font face à une révolte en Algérie (1870) et mettent longtemps à contrôler le Sahara (1881-1905 ; 1920 en Mauritanie). Dans l’ouest du Soudan, Samory Touré et Ahmadou, fils et successeur d’El-Hadj Omar, tentent, en vain, de garder leur indépendance.»Peuple d’Afrique, aujourd’hui, nous n’arrivons pas à nous unir pour meriter l’heroisme des resistances africaines ? Les francais nous traitent comme leurs femmes sur lesquelles ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent ?  Non !  Nous ne devons pas être des poltrons.Peuple d’Afrique ! les francais utilisaient, après avoir martyrisé les heros africains, la population africaine comme des betes de sommes : « Une fois les territoires pacifiés, les Européens construisent des routes et des chemins de fer afin de faciliter l’acheminement des matières premières vers les ports. Ils font entrer les populations dans leur système économique, en instaurant un système d’impôts payables en numéraire grâce à l’introduction de cultures industrielles, dites de « rente » (arachide, coton, huile de palme, sisal), ou sous la forme de travail non rémunéré (le « travail forcé ») pour la construction des infrastructures (routes, barrages) »Au moins nos ancestres n’etaient pas instruits comme nous.  Au moins nos ancestres ne savaient pas ce que c’est que la probagande mediatique. 

Malgré leur niveau de vie, l’Afrique avait resisté : «En Afrique du Nord, la France se heurte dès 1947 à des revendications nationalistes violentes, auxquelles répond son refus de voir appliquer des réformes en faveur des populations locales.»Oui par le passé, la France avait refusé de voir appliquer des réformes en faveur des populations locales africaines.  C’est pas aujourd’hui qu’elle doit montrer qu’elle va proteger les populations africaines.  Non, non et non.  La France est un crocodile affamé qui est en train de gemir pour attirer sa proie : la richesse de la Guinée et l’appauvrissement des ressources naturelles.D’autre part «L'Afrique dispose de ressources suffisantes pour satisfaire tous ses besoins [pour se développer] en énergie. L'hydroélectricité est de loin la principale source d'électricité dans bon nombre de pays. Le continent compte certains des plus grands cours d'eau au monde -- le Nil, le Congo, le Niger, la Volta et le Zambèze. On estime que le potentiel hydroélectrique de la République démocratique du Congo fournirait à luì seul le triple de l'électricité que l'Afrique consomme actuellement mais ce potentiel demeure largement inexploité.»Bien que le CNDD n’ai pas un gouvernement élu, tous les africains patriotes voient qu’il y a du changement en Guinee aujourd’hui.  C’est ce changement que la France n’aime pas.  Si la Guinee se developpe, elle aura beaucoup de possibiliter pour eduquer ses enfants à travers la science et la technologie.  Donc n’acceptons pas que la France detruise ce qui a commencé en Guinee.  Voici les statistiques concernant l’electricité en Afrique : «Selon les estimations, 20 % tout au plus de la population de l'Afrique, et dans certains pays 5 % à peine, a directement accès à l'électricité. Cette proportion n'est que de 2 % en milieu rural.

La demande devrait augmenter d'environ 5 % par an au cours des 20 prochaines années. Il est indispensable, estiment les experts, que l'Afrique se dote d'infrastructures pour fournir de l'électricité aux populations non desservies, en particulier dans les zones rurales où vit la majorité des Africains.»Peuple d’Afrique, voici les réalités du continent, bien que nous soyons très riche en matières de ressources naturelles : «En Afrique de l’ouest, la richesse tirée des ressources naturelles ne s’est pas traduite par l’amélioration des conditions de vie pour les habitants, et dans certains cas – incluant le Delta du Niger- cela a même déclenché des flambées de violence. En Sierra Léone, les vastes réserves de diamants ont alimenté le conflit armé durant les 11 années de guerre civile.» Au lieu que nous nous servons de ces resources naturelles pour developper l’Afrique, la France utilise ses marionettes pour devasté le continent : « En Afrique, partout où l’on trouve des ressources naturelles dans de grandes quantités commerciales, les habitants souffrent et le pays est bloqué dans le sous développement », a souligné un article de présentation de WARW. « Les vastes ressources naturelles de l’Afrique ont dévasté le continent, alimenté les conflits, la corruption et la mauvaise gouvernance.»Donc la question n’est pas parce que nous sommes pauvres, mais parce que beaucoup de dirigeants africains, indirectement choisis et établis par la France, continuent à mal géré l’Afrique : «Si on classe les pays producteurs en fonction de la bonne utilisation de leurs fonds, l’Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes sont en tête.

Il y a 35 ans, c’étaient des déserts. Aujourd’hui, ces pays sont modernes, bien équipés, avec des autoroutes, des universités, des systèmes sociaux, même si l’économie n’est pas parfaite. En revanche, le Venezuela qui produit du pétrole depuis plus longtemps n’a pas réussi à l’utiliser pour se développer. Quant à l’Afrique, la gestion est catastrophique. Avec les cas extrêmes de guerres civiles financées par l’or noir. D’ailleurs certains pays d’Afrique seraient plus riches maintenant s’ils n’avaient pas eu de pétrole. Comme le Nigeria qui était autosuffisant en nourriture, avec une population plutôt bien formée. Le pétrole a eu des effets dévastateurs.»Maintenant, pourquoi l’Afrique est mal gérée ?  Eh bien, la France se sert des technique de probagande policiere pour perturber les dirigeants africains qui ne peuvent pas se saisir : «Parmi les techniques modernes utilisées par les meneurs et par les services des renseignements, c’est l’appel à la morale et à la démagogie sociale. Une technique efficace de manipulation mentale doit être fondée sur l’âme du peuple, sur le sens commun, sur des idées simplistes et communes à la majorité des hommes vivant dans une société donnée. Par exemple, en matière de démagogie sociale, Hitler employa le mot socialisme à côté du nationalisme pour drainer les voix de l’électorat populaire à qui il avait promis l’augmentation de leurs salaires. En 2007, le candidat Sarkozy fait appel à Jean Jaurès et promet aux salariés l’augmentation de leur pouvoir d’achat selon la formule désormais connue « travailler plus, gagner plus ».Cette technique, pour la resister, doit être connu par nous tous : «L’école physiologue russe animée par Ivan Pavlov au début du XXe siècle montre d’une façon scientifique, à partir des expériences sur un chien que le système nerveux est le siège de deux processus antagonistes : la faculté d’être excité et la faculté d’inhiber l’excitation.» Heureusement que notre jeune armée est bien préparée.  Nous avons des jeunes militaires qui luttent contre la drogues, la corruption, l’imperialisme Français et toutes ses formes.  Maintenant, la France, pour faire ses salles besoignes, se sert des politiciens qui manipulent les jeunes. Et la plupart de ces jeunes n’ont jamais appris la theorie de la technique de manipulation. 

Voici cette technique : «Un excitant thermique dont l’action se prolonge amène le sommeil et une généralisation de l’inhibition interne peut provoquer un ébranlement du système nerveux au moyen d’une excitation trop forte. À ce moment-là, un individu frappé par une parole impérative, un ordre, cet ordre devient irrésistible. Selon Pavlov, la parole, parlée ou écrite, est un excitant conditionnant, formant un réflexe comme n’importe quel excitant. Un réflexe peut se former en partant de l’impression sensorielle d’un objet, comme signal conditionnant et suscitant l’intérêt de le saisir mentalement. Les réflexes conditionnés revêtent une importance capitale car ils sont à la base de toute propagande politique qui a partie liée avec le phénomène du sommeil, de l’hypnose et de la suggestionnalibilité. Car la suggestion intervient suite à la parole et à l’émission de l’ordre qui viennent frapper un mécanisme psychique qui se trouve dans un état d’affaiblissement physiologique. L’ignorance est le meilleur milieu pour former des masses se prêtant facilement à la suggestion, laquelle suggestion fait perdre à l’être humain sa conscience, car le degré de conscience de l’homme est en fonction inverse de sa suggestibilité. Pour que la conscience joue, il faut qu’il y ait réaction émotive d’intérêt et une attention sur les actes que nous accomplissions pendant que nous en ayons conscience. À l’instar de l’éducation qui a pour but de former des réflexes conditionnés mais d’une manière durable, la publicité et la propagande emploient la technique des réflexes conditionnés pour créer, transformer et conditionner des opinions et des comportements. La publicité utilise des informations non pas pour former et convaincre l’homme de la rue et les groupes qu’elle cherche à atteindre par des arguments rationnels mais pour frapper et suggestionner. Elle mise sur l’obsession et cherche à créer le besoin chez celui auquel elle s’adresse.

Ce sont les mêmes techniques du dressage dans l’école du cirque que la publicité utilise pour provoquer les réflexes conditionnés de ses destinataires, grâce à la suggestion et la répétition et sous forme d’affiches illustrées. Une compagnie d’assurance-vie cherchant à vendre ses produits joue sur le facteur de la peur et en termes très suggestifs qu’inspirent les dangers de la vie quotidienne et surtout les conséquences désastreuses pour la famille du sinistré.LES SYMBOLES, LANGAGE DE L’INCONSCIENTLe symbole peut jouer dans la formation des réflexes conditionnés le rôle de facteur conditionnant qui, se greffant sur un réflexe préexistant, peut à son tour devenir excitant déterminant telle ou telle réaction. En Politique, les symboles représentent des idées, des systèmes ou des doctrines souvent destinées à les rendre accessibles au plus grand nombre de personnes. La propagande politique utilise les symboles par l’image mais aussi les inscriptions, les devises, les pancartes, les défilés etc. Leur utilisation s’inspire de l’exemple de la publicité commerciale qui a pour but non pas tant de convaincre que de déchaîner, par des formules concises et frappantes, les passions des masses et de les mobiliser autour d’un objet ou d’une image. De nos jours, les symboles, pour s’extérioriser, utilisent comme véhicules la radio et la télévision devenues les deux principales techniques de la manipulation mentale. La propagande audio-visuelle à la scène et au cinéma exprime en général les mythes et les stéréotypes d’une société tout en contribuant à les renforcer encore davantage grâce à des acteurs populaires et à des films admirablement bien montés et réalisés. Le symbole est généralement conçu comme une représentation instantanément évocatrice d’une idée ou d’une doctrine ; il est le signe mécanique qui suggestionne les hommes, qui les rallie autour de cette même idée. La propagande politique a son service le journaliste et la presse pour provoquer à dessein des pulsions et des sublimations, pour inhiber des réflexes conditionnés, en désinhiber d’autres, pour en créer de nouveaux et déclencher des actions. Même les journaux soi-disant politiques qui prétendent fournir des informations objectives sur des événements sous forme d’articles et de commentaires font appel à l’émotivité du lecteur en traitant d’une façon tendancieuse l’information donnée, en employant certains mots et certaine terminologie forgés dans la sphère de la politique pour toucher certaines cordes sensibles de l’âme humaine. Par exemple, quand la classe politique traite de la question de l’immigration, la presse fait l’écho de ce thème sans le soumettre à la critique en montrant son instrumentalisation par les partis politiques qui en font leur fonds de commerce électoral et un thème de diversion mis au service d’une stratégie politique visant à flatter les bas-fonds des couches populaires nationales par opposition  aux immigrés et à faire remonter ce qui est le plus primitif et ce qui est le plus sombre dans la psyché collective.TECHNIQUES MODERNES DE MANIPULATIONQuand on parle d’information dans la presse audio-visuelle, cela donne l’impression que l’on a affaire à l’objectivité et la neutralité bienveillante du journaliste et de la presse. Or c’est là que réside l’erreur monumentale, car l’information est une condition objective de la propagande et de la manipulation mentale des opinions publiques. L’information est bien une technique, certes sournoise, de la manipulation mentale, car elle a pour but d’orienter d’abord l’attention de l’opinion publique vers des questions économiques, sociales et politiques existantes objectivement.

Mais c’est  la manière dont elle est traitée et analysée par les mass medias qui devient tendancieuse et partisane. Il y a certes un problème d’immigrés et d’immigration dans le cadre de la mondialisation économique, un problème de délinquance et de chômage. Il y a aussi un problème de terrorisme. Tous ces problèmes mis sur la place publique par les moyens d’information des masses sont réels, car, personne ne peut les nier et ils existent objectivement. Mais là où ces informations deviennent une condition de la propagande et de la manipulation mentale des hommes, c’est que ces informations font partie d’une stratégie d’ensemble, de ce qu’il convient d’appeler un plan de campagne. Depuis la Seconde Guerre mondiale et profitant des méthodes trop visibles et autoritaires des régimes nazi et fasciste, c’en est fini avec les anciennes méthodes de propagande fondées sur les principes de l’intimidation à rebours et de la menace. Les techniques modernes de manipulation mentale des masses sont tout autres et elles ont été élaborées à partir de recherches théoriques et d’expériences de laboratoires de recherche de la psychologie sociale.Tant qu’il existait de nombreux journaux d’opinion, des agences de presse indépendantes, des organes de presse locaux, la manipulation mentale des masses et la propagande politique pouvaient ne pas prospérer car une propagande était susceptible d’être neutralisée par une contre-propagande qui consiste à repérer les thèmes de l’adversaire, les isoler, les classer par ordre d’importance puis les combattre isolément. Mais aujourd’hui, avec la concentration des mass medias entre les mains de quelques groupes financiers et industriels, c’est l’âge d’or de la propagande totale et de la manipulation mentale à l’échelle planétaire. Il n’existe plus en face de ces  mass medias, un contrepoids médiatique capable de s’opposer et de mener une contre-propagande dans le grand public pour neutraliser la propagande adverse, attaquer ses points faibles et combattre ses opinions ou pour mettre la propagande de l’adversaire en contradiction avec les faits(notamment avec les thèmes de la délinquance, du terrorisme et de la délinquance).

S’il est vrai que les techniques actuelles de manipulation mentale et de la propagande politique diffèrent sensiblement des techniques mises en œuvre par les régimes fascistes et nazis des années vingt et trente du XXe siècle, du fait qu’elles ne sont plus fondées sur les procédés de l’intimidation à rebours et de la menace mais sur le principe de la suggestion, les stratagèmes employés par les meneurs des foules d’hier et aujourd’hui sont les mêmes. Comme Hitler jadis, le meneur d’aujourd’hui emploie le stratagème suivant: il doit suggérer la peur, faire ensuite entrevoir l’issue de la situation dangereuse et proposer d’atteindre la sécurité par les actions qu’il suggère. Pour faire accepter par les masses, une idée ou une attitude, il faut faire référence aux mythes du passé et aux stéréotypes enfouis dans la psyché collective. Toute action efficace de manipulation mentale des foules doit être fondée sur un nombre restreint de mots, de formules tranchantes et concises, des formules qui doivent être enfoncées à grands coups dans le psychisme des masses mises d’avance en état d’impressionnabilité accrue. C’est le principe même de la création des réflexes conditionnés de Pavlov. Pour obvier au danger de la lassitude par répétition, il est à conseiller de varier les aspects des thèmes à l’instar de la publicité commerciale qui, tout en employant toujours l’image de l’objet ou de la personne, varie leur mise en scène ou procède au changement du casting. Une condition essentielle pour garantir une efficacité optimale de la manipulation mentale des masses est la simultanéité et l’uniformité des thèmes en plusieurs endroits d’où la nécessité d’une direction centralisée des actions stratégiques. Cette condition a été remplie aujourd’hui par la concentration des mass medias entre les mains de quelques groupes ou de quelques personnes. Il faut aussi de la permanence dans le temps des actions déjà mises en œuvre, car il est nécessaire de ne pas laisser aux hommes le loisir d’être sollicités ou atteints par les actions d’une propagande hostile ou par les sollicitations de groupes adverses. Hitler disait que la propagande ne doit ni s’arrêter ni chômer, elle doit émettre ses sirènes 24 heures sur 24 heures. Allumez votre radio ou votre poste de télévision à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, et vous retrouverez sans problème votre  bulletin d’information et vos émissions habituelles souvent en direct souvent en différé.

La règle d’or garantissant l’efficacité des techniques de manipulation mentale des masses, c’est de ne jamais laisser le temps de réfléchir à ceux auxquels elles sont destinées, car l’homme commencera à réfléchir dans la solitude et à ce moment là il redeviendra un être humain à part entière en prenant conscience de la vacuité de l’existence humaine, de ses conditions sociales et politiques humiliantes et de la nature perverse des systèmes politiques actuels.La répétition joue donc un grand rôle dans la formation des réflexes conditionnés. Ce sont la même idée, les mêmes noms et les mêmes événements qui sont répétés une dizaine voire une centaine de fois dans la même journée. C’est la même image qui est reproduite en très grande quantité, placardée à des endroits différents, toujours pareille pendant une période plus ou moins prolongée. Comme la croix gammée, la marque de fabrique d’Hitler qui était le symbole omniprésent dans l’Allemagne d’avant-guerre, à toutes les occasions, sur tous les murs, sur les carrefours, les édifices publics et les rues, la propagande politique d’aujourd’hui utilise la même méthode de répétition où les affiches des candidats couvrent les murs des villes et des villages des mois avant les échéances électorales, accompagnées de leurs slogans et de leurs mots d’ordre. Pour faciliter leur assujettissement aux mots d’ordre et aux slogans des chefs, les électeurs sont soumis des mois durant voire des années, comme on a eu la preuve avec le matraquage médiatique en faveur de Sarkozy(dès 2005), à d’intenses excitations lumineuses et sonores et à des chants et des sonorités rythmées et obsédantes destinées à créer un état de fatigue généralisé.Pour garantir l’efficacité des techniques de manipulation mentale, il faut que les groupes cibles ne soient pas démunis ni socialement ni culturellement.

Ils faut qu’ils soient formés d’une jeunesse munie d’une culture moyenne et appartenant aux classes moyennes et supérieures. Trois événements politiques majeurs illustrent l’importance de le jeunesse et de son niveau culturel au dessus de la moyenne dans la mise en oeuvre des techniques de manipulation mentale des masses» Finallement, nous devons dialoguer ensemble pour ne pas que ce qui s’est passé enflamme le feu que les francais veulent mettre l’essence dessus, «Car il serait insupportable pour un être doué d’une conscience d’accepter de vivre dans une société où ce sont les lois de la domination, de la soumission et de la servitude étrangere qui sont le lot quotidien de l’espèce humine.Que Dieu benisse la Guinee. Amen.

c : Joseph Haba

Education, Democracy & LeadershipInventeur: Purposeful Reading StrategiesProfesseur d’anglais aux USADoctoral learner in Business Administration

Source : Radio-kankan