presidentNous refusons qu'il s'en aille tant que la guinée n'est pas mise sur les rails, tous ces voleurs et assassins des institutions de la république ne sont pas démasqués et écroués. Les esprits malsains peuvent toujours nous déballer toute leur science, c'est Dadis et le Cndd qu'il nous faut pour cette transition. Qui en guinée après Conté aurait oser faire ce que Dadis a entreprit pour l'assainissement du pays ? Avec tous ces casseurs de la chose publique que nous avons connus à la tête du pays, il n'est plus question de laisser la destinée de la nation à ces personnes aux mains sales pour un éternel recommencement de magouilles,clientélismeclientélisme, sectarisme...!

Quel civil, même élu, aurait oser s'attaquer aux narcos, mit les généraux à la retraite, s'attaquer aux récupérations de biens publics...? Pour ne citer que cela. Tout le problème de la guinée, repose sur une question d'homme. Qui aurait eu le C...pour s'attaquer à ces drogués de la chose publique ? 

Fini la mauvaise gouvernance, place au patriotisme, aux valeurs du travail, à l'éthique...Les derniers remaniements opérés, ainsi que le rappel de toutes les représentations diplomatiques, ne sont que les prémices de profonds changements auxquels tous les guinéens doivent s'attendre. Comme dirait l'autre, c'est le début du commencement.

Nous partisan du changement, nous réaffirmons notre soutien au président Dadis et au Cndd pour une rupture totale de la mauvaise gouvernance. Tant pis pour les sectaires et marchands de haines qui veulent mettre les guinéens dos à dos.

Tous pour une guinée prospère et indivisible !

Soutenons Dadis et le Cndd ou, retour à la case départ.

A bon entendeur Salut !

Sylvie K